La technique du pointillisme est utilisée en peinture par les artistes qui se définissent en pratique par l'application de petits points de couleur distincts pour former une image.

Peinture de Georges Seurat Georges Seurat et Paul Signac ont développé la technique en 1886, se basant sur l'impressionnisme. Le terme « pointillisme » a été inventé par les critiques d'art dans les années 1880 pour ridiculiser les œuvres de ces artistes mais est maintenant utilisé sans son ancienne connotation narquoise.
Le néo-impressionnisme et le divisionnisme sont également des termes utilisés pour décrire cette technique de peinture. La technique repose sur la capacité de l'œil et de l'esprit du spectateur à fondre les taches de couleur dans une gamme plus complète de tons. Elle est liée au divisionnisme, une variante plus technique de la méthode.

Le divisionnisme est préoccupé par la théorie des couleurs tandis que le pointillisme est davantage axé sur le style spécifique de pinceau utilisé pour appliquer la peinture. Il s'agit d'une technique avec peu de pratiquants sérieux aujourd'hui et qui peut être observée notamment dans les œuvres de Seurat, Signac et Cross.

La pratique du pointillisme est en contraste avec les méthodes traditionnelles de mélange de pigments sur une palette.

La pratique du pointillisme est en contraste avec les méthodes traditionnelles de mélange de pigments sur une palette. Le pointillisme est analogue au processus d’impression de quadrichromie divisionniste utilisé par certaines imprimantes couleur et grosses presses qui placent des points de Cyan, Magenta, Jaune et Noir. La télévision et les moniteurs utilisent une technique similaire pour représenter les couleurs d'images en utilisant le rouge, le vert et le Bleu (RGB).

Si des lumières rouges, bleues et vertes (les couleurs primaires additives) sont mélangées, le résultat se rapproche de la lumière blanche. La peinture est intrinsèquement soustractive mais les couleurs pointillistes semblent souvent plus lumineuses que les couleurs soustractives mixtes typiques. C'est peut-être, en partie, parce que le mélange soustractif des pigments est évité et, en partie également, parce que certaines régions de la toile blanche peuvent être visibles entre les points appliqués.

La technique de peinture utilisée pour le mélange de couleurs pointillistes se fait au détriment du pinceau traditionnel utilisé pour délimiter la texture. La majorité des oeuvres pointillistes se font avec la peinture à l'huile. Il ya des alternatives mais les huiles sont préférées pour leur épaisseur et leur tendance à ne pas couler.